L’émigration

La douce France. Comme tous les pays, la France et les Pays-Bas comptent, en dépit de ce qu’on pourrait croire, beaucoup de différences culturelles. Ne pensez pas bonnement à vos agréables vacances que vous y avez passées.
La maîtrise de la langue est très importante et croire que vous pourrez facilement l’apprendre une fois là bas est une erreur fatale. Il faut s’assurer d’avoir de bases suffisantes et notamment dès le tout début pour pouvoir prendre contact ou se renseigner car cela sera très apprécié. Une bonne préparation, équivaut à la moitié du travail fait, encore plus s’il s’agit d’un si grand pas de la vie. Tous de même, l’émigration reste une expérience avec beaucoup de surprise.L’émigration est tout un processus, avec des hauts et des bas, des certitudes et des doutes, apprendre par tâtonnements!

 

DSCF0092

P1240869

L'installation

Nous avons alors décidé d’émigrer et de s’installer en France. Notre quête d’une exploitation adéquate commença car nous avions vite décidé de ne pas tous bouleverser mais rester dans le secteur laitier. Cela était et resterait toujours notre plus grande passion et notre façon de vivre.
Et en dépit du manque de notre famille et amis néerlandais, nous apprécions la vie Française. Pour les enfants aussi, qui avaient tous de même un grand changement à subir, tous s’est bien passé et nous sommes aujourd’hui naturalisés et nous sentons chez nous. 

En tant que Parents, on se doit de régler certaines choses à la place de ses enfants et faire en sorte qu’ils puissent s’appuyer sur vous, et non pas l’inverse ! Les enfants apprennent plus vite que leurs parents, mais ils restent des enfants. 

Plongez vous aussi un peu dans la culture d'un pay. Approfondissez vos connaissances par le biais d’Internet. Le système scolaire est par exemple très différent des Pays-Bas. Ainsi, on remarque de remarquables différences de manières et d’habitudes.
La première année n’est pas facile, donnez-vous donc au moins un an pour voir si vous vous plaisez car subitement tout change, tout prend plus de temps parce que tout est inconnu. Même le supermarché n’est plus le même. Pas un seul nom de rue ne vous est familier et pour chaque nouveau nom de quartier, vous avez besoin du plan de la ville.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous envoyer des questions et nous essayerons de vous répondre à partir de notre expérience. L’émigration est tout un processus avec des côtés et des expériences plus ou moins bien, mais comme pour toute chose : Une bonne préparation, c’est la moitié du travail fait.

Oranje001

Orange

La première année

Nous avons ressenti la première année comme très difficile. Tout est nouveau, tout est différent. Personne nous est familier et nous ne sommes pas entourés d’amis ni de notre famille. Certes, il y a le téléphone et l’internet, mais ces derniers ne peuvent remplacer le véritable contact. La nostalgie, le manque ou le mal du pays, que tout le monde traite à sa manière, peuvent être très intense.
Beaucoup de membres de famille et beaucoup d’amis nous ont souvent visités, sans savoir à quel point leur départ nous affectait. Ils repartaient dans leur petit monde familier, alors que nous restions plongés dans l’inconnu.
Heureusement, la famille et les amis ont continué de venir et nous avons eu la possibilité d’aller aux Pays-Bas une à deux fois par an. Mais après quelques années nous nous sommes rendu compte qu’e sur le chemin du retour, nous rentrions chez nous, et non l’inverse.
Finalement, après presque 12 ans, nous sommes contents, et fier, de l’aventure que nous avons entreprise et vivons aujourd’hui en France comme nous le faisions aux Pays-Bas avec des amies Nous participons aux fêtes occasionnelles et nous impliquons dans la vie sociale en participant par exemple à des conseils.
En 2008, Mieke a fait une demande de nationalité Française qu’elle a obtenue (la nationalité néerlandaise est de ce fait dissoute) et avec elle les enfants, car ils n’étaient pas encore majeurs à l’époque. Drikus a gardé sa nationalité Néerlandaise, pour permettre aux enfants d’avoir une double nationalité. Nous ignorons si le fait d’avoir cette double nationalité est un avantage, mais le choix leur est donné.

Il ne nous reste qu'un seul sentiment Néerlandais irremplacable. Si l'équipe de football néerlandaise joue un match international tout se colore orange à la demeure van Herwijnen.